Les Fourmis

Tome 1 : Les Fourmis

les-fourmis.gif

 

 

Résumé :

 

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cent millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cent millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.

A sa suite, nous allons découvrir le monde fascinant de ces "infraterrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et le mystère reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.

 

Mon avis :

 

Sans doute l'un des livres les plus étranges et les plus captivants que j'ai jamais lu. Ce livre est tout simplement un véritable ovni : en lisant ce livre, nous entrons dans un monde peuplé d'êtres minuscules mais pourtant gigantesques à l'échelle de l'humanité, fragiles mais pourtant dotés des armes les plus développées, aux instincts primaires mais pourtant dotés des sens et des facultés mentales les plus pointues, bien plus pointues que les nôtres parfois. En plongeant dans ce bouquin, j'y ai découvert une société dont je soupconnais l'existence, mais vraiment pas à ce point là. Bernard Werber a ici eu le coup de génie de nous montrer à quel point ces minuscules bestioles que l'on écrase sans aucun état d'âme sont en fait le cerveau de sociétés géantes, hyper organisées, et aux facultés de communication si développées que nous ne pourrons jamais les égaler.

Le constat est simple : il n'y a que Bernard Werber pour nous faire découvrir un monde parallèle, et pour s'arranger pour que l'on s'en passionne à ce point. Le livre est riche, riche de données scientifiques, riche d'anecdotes, riche en rebondissement, riche en humour... Ce livre est une oeuvre comme nous n'en verrons surement plus jamais, une oeuvre à part, mais tellement passionnante... Je n'ai qu'une chose à dire, bravo à lui, moi qui aimait déjà me documenter sur ces petits êtres toujours en mouvement, que l'on voit courir ça et là dans nos maison,s dans nos jardins, portant une feuille où je ne sais quoi d'autre, avec ce livre j'ai été franchement servie, je me suis passionnée pour les fourmis l'espace de 300 pages, et suis pressée de découvrir la suite de cette passionnante rencontre entre cette société secrète et Jonathan Wells, personnage attachant et intéressant que l'on a envie de suivre jusqu'au bout de ses aventures.

Un must de la littérature française.

Ajouter un commentaire