Le Seigneur des Anneaux : Les deux tours

Le Seigneur des Anneaux : Les deux tours - Peter Jackson

Les deux toursSynopsis :

 

La comunauté de l'Anneau se scinde en trois groupes après la mort de Boromir, dans le premier opus. Nous suivons donc Frodon et Sam tentant de rejoindre le Mordor avec Gollum à leurs trousses, Legolas, aragorn et Gimli se rendent au Rohan libérer son Roi d'une emprise maléfique pendant que Merry et Pipin tentent de se libérer de l'emprise des Uruk-hai, l'armée de Saroumane.

 

Mon avis :

 

Voici donc la suite d'un premier opus absolument magnifique, une suite tout aussi impressionnante, belle et addictive que son prédecesseur. Quelle claque quand on regarde ce film !

 

Les effets spéciaux sont encore plus majestueux, et bien plus mis en avant dans cet opus grâce au combat de la fin du film, mêlant des dizaines de milliers de monstres trépignants, hurlant, se battant, tuant sans relâche. Les décors sont superbes, le château du Gondor est représenté dans toute sa splendeur, les maquillages sont toujours aussi impressionnants, vraiment il n'y a rien à redire.

 

L'histoire, elle, s'étoffe et devient plus sombre au fur et à mesure que Frodon se rapproche du Mordor, accompagné de plus ou moins loin par Gollum. Nous rencontrons d'ailleurs ce dernier que nous n'avions fait qu'apercevoir dans le premier opus. Le personnage est spécial, puisqu'il est entièrement lié à l'Anneau et ne peut se resoudre à la perdre. Il est donc partagé entre son côté gentil, qui apprécie Frodon, et son côté maciavélique, une autre personnalité méchante, sombre et vicieuse, prête à tout y compris le meurtre pour parvenir à ses fins. Les effets spéciaux sont impressionnants : Gollum a été réalisé grâce à la motion capture, un procédé qui permet de filmer un acteur avec des capteurs afin de transformer son apparence à partir de ses mouvements et expressions. Gollum n'en devient que plus réaliste et effrayant aussi, et l'on s'attache à lui  et à sa fragilité si bien retranscrite.

 

Les personnages s'étoffent aussi, et apparaissent plus réels, nous laissant voir leurs souffrances, leurs souvenirs et leurs enjeux personnels, rajoutant du crédit à l'histoire, surtout concernant Aragorn. Au fil de l'histoire, nous découvrons d'abord son lien extrêmement fort avec Arwen, mais dans le second opus ce qui ressort surtout, c'est le fait qu'il est descendant d'un grand roi et que son devoir est de le devenir à son tour. Choix cornélien car s'il devient roi il devra délaisser Arwen.

 

Cette oeuvre qu'est Le seigneur des Anneaux est d'une beauté époustouflante, et J. R. R. Tolkien est parvenu à recréer tout un univers, riche et plein de détails, ayant toute une histoire, et c'est ce qui est le plus impressionnant dans tout ça. Peter Jackson retranscrit avec tout son talent le monstre de la littérature qu'est cette saga et nous laisse sans voix. Bravo !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.