Black Swan

Black Swan - Darren Aronofsky

black-swan.png

 

Synopsis :

 

Rivalité dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lc des Cygnes que dirige l'ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle recrue, Lily, qui désire le rôle autant qu'elle...

 

Mon avis :

 

Ce film m'a totalement subjugué... J'ai fini de le regarder il y a dix secondes à peine et je suis déjà en train d'expliquer tout ce que ce film a provoqué en moi. Majestueux, difficile, torturé, beau, atroce, vraiment, j'ai adoré. La tension ne nous lache jamais, le film nous aspire, et ne nous donne jamais de temps mort.

Je reconnais bien là toutes les atroces difficultés auxquelles doivent faire face les danseuses. Non pas que j'en ai été une, mais j'avais une amie qui s'y destinait et j'ai un peu eu l'impression de la voir dans ce film... Torturée, triste, mais forte malgré tout, obligée de se battre contre elle-même et contre la nourriture pour reste parfaite sur tous les points... Ce film nous montre le véritable visage du monde de la danse, où aucune erreur n'est permise, et qui nous met hors jeu dès le premier signe de vieillesse, nous laissant tomber comme si rien n'était jamais arrivé... Passer de la lumière aux ténèbres, c'est ce qui arrive au personnage de Beth, qui ne se remet pas de son départ.

Le personnage principal joué par Natalie Portman est aussi très profond, on voit sa déchance au fil du film, son rapport aux autres et on finit par ne plus vraiment savoir si ce que l'on voit est réel ou pas (un peu comme elle en fait). Au départ nous la découvrons fragile, sensible mais déterminée, puis lorsqu'elle obtient le rôle elle devient paranoïaque, elle voit tout le monde la soupçonner, la regarder de travers, faire des machinations contre elle, et cela la rend folle au fur et à mesure, la rend sombre, bestiale, violente son rôle lui colle à la peau, c'est le cas de le dire, elle en souffre, se fait du mal, et ceci combiné aux enjeux d'une carrière de danseuse et à tout ce que cela implique rend un final dramatique, à l'image de ce que l'on voit de sa vie.

Implicitement, le personnage principal incarne le cygne du Lac des Cygnes dans sa vraie vie et les deux histoires se déroulent côte à côte, ne laissant plus d'échappatoire.

Quant aux costumes, ils sont vraiment magnifiques, tout est beau, et en particulier le costume du cygne noir, qui est inquiétant, qui fait peur, impressionne, et qui est assumé e incarné par Natalie Portman d'une façon magnifique.

Ce film est magnifique, je le recommande vivement, à voir et à revoir, une belle pièce de Darren Aronofsky, repéré grâce entre autres à Requiem for a Dream, j'adorais ce film, Black Swan vient de me confirmer que ce réalisateur a de beaux jours devant lui. Bravo.

Ajouter un commentaire