The Lords of Salem

The Lords of Salem - Rob Zombie

lords-of-salem.png

 

Synopsis :

 

Au XVIIème siècle à Salem, vingt cinq jeunes femmes accusées de sorcellerie sont brûlées vives sur le bûcher. Parmi les victimes, quatre vraies sorcières jurent de revenir se venger. De nos jours, Heidi, DJ à la station de radio Salem Rocks, reçoit une mystérieuse boite contenant un vinyle qu'elle décide de passer à l'antenne. Mais lors de la diffusion du disque, la musique passe à l'envers, ce qui va avoir pour effet de ramener les sorcières à la vie et de faire vivre à Heidi une expérience des plus traumatisantes...

 

Mon avis :

 

ENFIN ! La nouvelle oeuvre de mon maître spirituel Rob Zombie est sortie en dvd et Blu Ray ! Je rageais de ne pas l'avoir, et j'ai pu enfin le voir ! Et franchement, je ne suis pas décue. Vraiment, le film est très bon, et ce n'est pas parce que Rob Zombie est derrière cette bombe. Non. Mais plutôt parce qu'il a réussi à insinuer dans ce film son univers si particulier, morbide et malsain, tout ce que j'aime dans ses films.

De l'immeuble qui est franchement beau, au couloir flippant aux murs bariolés de formes vieillotes mais donnant bizarrement une sensation d'angoisse, à la fameuse chambre numéro 5 qui s'ouvre et se ferme toute seule. Sans parler bien sûr des apparitions, des femmes souvent repoussantes, souvent effrayantes aussi, qui apparaissent dans des visions, sous forme de fantôme, etc., vraiment tout est exceptionnel.

Et je n'ai pas parlé de l'héroïne, Sheri Moon Zombie. J'adore cette actrice, qui est la femme de Rob Zombie, et qui est franchement ma-gni-fique... Dans le film, elle est convaincante, on croit à ses visions, à sa souffrance et on est en pleine compassion pour elle. Vraiment, son rôle est un peu spécial, une animatrice radio un peu négligée (et franchement, ils n'ont pas mis Sheri Moon Zombie en valeur, vraiment pas...) et essayant de revenir à une vie normale, mais rattrapée par des visions d'horreur, comme la scène dans l'Eglise qui m'a franchement dérangée...

Mais là est tout le talent de ce réalisateur de génie, nous rendre mal à l'aise et nous effrayer aussi simplement que s'il mangeait un gâteau, où je ne sais quoi de vraiment banal... Pour lui c'est naturel de faire peur, dans ses films comme dans sa musique. Oui, car il est aussi musicien, et sa musique retranscrit aussi tout un univers, mélangeant horreur, peur et un peu de burlesque aussi, je ne sais pas comment expliquer ça mais vraiment toute l'oeuvre de cet homme provoque chez moi des sensations étranges.

Quoi qu'il en soit, je fais un article sur le film et pas sur le réalisateur, au début du film nous voyons des sorcières faire un sabbat, et franchement lorsque j'ai vu cette scène j'ai eu peur d'être tombée sur un énième film ridiculisant la sorcellerie, montrant des actrices qui n'y croient pas et qui se croient en vacances brailler des paroles dont elles se moquent complètement, rendant le tout franchement risible et lamentable. Mais ici, on en est vraiment loin. L'ambiance contribue à nous faire croire à cet univers qui accède difficilement au grand public, et les trois femmes de l'immeuble sont aussi assez convaincantes dans l'ensemble.

Pour faire court je dirais qu'encore une fois, Rob Zombie ne m'a pas déçue, alors chapeau l'artiste !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×