Evil Dead (Sam Raimi)

Evil Dead - Sam Raimi

evil-dead-raimi.png

 

Synopsis :

 

Cinq étudiants se rendent dans un chalet isolé dans les bois et libèrent sans le savoir une force diabolique vouée à leur totale destruction.

 

Mon avis :

 

J'ai décidé de faire une analyse en parallèle, une sorte de comparaison entre le film original et le Evil Dead venant de sortir en dvd et blu-ray. Je commence donc par celui qui a engendré le mythe, bien sûr le Evil Dead réalisé par Sam Raimi (qui réalisera plus tard les Spider-man, entre autres) que j'ai vu il y a quelques mois de cela. Et bien que le film ai changé, je l'ai beaucoup apprécié. Les effets sont toujours là, on se demande quand est ce que les esprits démoniaques vont se ruer sur le protagoniste, et personnellement j'ai adoré les maquillages de l'époque : voués au départ à nous effrayer, les maquillages ont forcément un peu vieilli et c'est tout ce qui donne son charme au film : après avoir un peu flippé, il faut l'avouer, et m'être demandé quand les démons attaqueraient le héros, j'ai fini par rire un peu des maquillages, car oui le gore me fait rire, et gore, le film original l'est pas mal. La scène finale est jubilatoire, avec toutes les ficelles d métier à l'époque, les scènes gores certes dégueulasses mais tellement jouissives, personnellement j'adore.

Et j'ai aimé en particulier un personnage dans le film, il s'agit de la fille qui lorsqu'elle se transforme en démon devient complètement hystérique et commence à glousser et à rire avec une voix suraigue. Elle est tout bonnement insupportable et elle avait surtout le don de me mettre les nerfs en compote ! Mais j'ai malgré tout adoré ce personnage comme je n'en avais encore jamais vu, et pourtant j'en ai vu des films d'horreur ! Mais à force de voir des personnages, possédés ou non, avoir une voix grave, inquiétante, parfois un peu dissonante, cela m'a fait du bien de voir des démons différents des autres films : elle rie, elle sourit, elle nous fixe du regard, et c'est bien cela qui nous met mal à l'aise, car elle n'en devient que plus imprévisible.

Une autre scène aussi dont j'avais entendu parler, et que j'attendais dans le film car c'est encore là une idée très originale et encore jamas exploitée avant (ou du moins je ne connais rien de tel...), c'est le viol par les arbres. Une scène un peu étrange, où toute l'action se situe dans le mouvement des branchages et le regard paniqué, ou créément flippé, de la fille en question, ce qui nous met nous même mal à l'aise.

 

Ce film est une oeuvre culte pour quiconque s'intéresse un minimum au cinéma d'horreur, c'est un des films à voir en priorité, et je le conseille fortement, même si parfois il a un peu vieilli c'est toujours aussi bon de le regarder, et tant mieux pour nous !