Jusqu'en enfer

Jusqu'en enfer - Sam Raimi

Jusqu en enfer

 

 

Synopsis :

 

Christine Brown est employée de banque, spécialisée dans les crédits immobiliers. Elle aimerait bien obtenir une promotion, mais pour cela, son patron lui demande de faire moins de sentiment. Lorsque Mme Ganush, une vieille dame, sollicite un prêt pour couvrir les échéances de sa maison, Christine voudrait bien lui donner le coup de pouce qui lui évitera d'être expulsée mais, pour impressionner son patron, elle décide de refuser. Ce qu'elle ignore, c'est que la vieille femme a le pouvoir d'invoquer les démons et qu'elle va se venger au-delà de tout...

 

Mon avis :

 

J'ai revu ce film en blu-ray il y a quelques jours, emportée par l'excellent souvenir que j'en avais. Lorsque je m'étais rendue au cinéma voir ce film, je m'attendais à un énième film flippant mais pas trop, avec des moyens mais pas trop, bref le genre de film qui me fait limite bailler sur mon siège. Mais dès la première scène, j'avais été collée à mon siège, paralysée par le son, par l'atmosphère se dégageant de ce film qui m'avait ensuite tenu en haleine jusqu'au bout.

 

En le revoyant en blu-ray, je me suis rappelée de la toute première scène du film, qui au cinéma était tonitruante, dix fois plus forte que le reste du film, si bien que l'on ressortait de cette seule scène avec les oreilles qui bourdonnaient presque, et une sensation d'effroi peu commune. Heureusement, il en est de même pour sa version blu-ray, et j'ai pu me délecter de cette introduction géniale à fond dans mon salon.

 

Heureusement, le film ne s'essoufle pas pour autant par la suite. Nous suivons une jolie jeune femme travaillant une société de prêts et se voit obligée de refuser un prêt à une vieille femme qui est sur le point de se faire expulser de chez elle. Mais cette femme a le pouvoir d'invoquer un démon très puissant qui va en faire voir de toutes les couleurs à l'héroïne.

Le démon en question apparaît sous plusieurs formes à l'hérine : en ombre, en Ganush, et même dans ses rêves si bien qu'elle n'a pas une seule seconde de repos. Au bout de trois jours, l'entitée maléfique la poursuivant est censée l'entraîner avec elle dans les confins de l'enfer pour l'éternité. L'héroïne tente donc par tous les moyens d'échapper à la malediction avec l'aide de son compagnon qui lui ne comprend pas trop ce qu'il se passe.

Le film fait frissonner parfois, mais surtout il fait constamment sursauter ! Dans mon salon un peu moins car je me souvenais encore de pas mal de scènes, mais je me rappelle qu'au cinéma j'étais vraiment sur le qui-vive, à sursauter toutes les cinq minutes. Et c'est sans compter les scènes absolument répugnantes qui peuplent le film, et pour lesquelles Sam Raimi mériterait sans conteste une médaille. Il en est de même pour l'humour : le film contient plein de petits passages humoristiques, en particulier la scène avec le bouc qui franchement prête à rire.

 

Ce film est excellent, porté par Sam Raimi, réalisateur de Evil Dead, mais aussi de Spider-man pour ceux qui ne connaissent pas.

J'applaudis l'actrice qui joue Mme Ganush, effrayante et géniale dans son rôle.

 

Si vous voulez passer un bon moment, seul ou entre amis, et sursauter devant des scènes impressionnantes, flippantes, marrantes ou le tout à la fois, alors courez vous l'acheter !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.