Hellraiser

Hellraiser - Clive Barker

Synopsis :

 

Durant un voyage, un homme entre en possession d'une boîte maléfique, qui lui ouvrira les portes d'un monde de plaisir et de terreur.

 

Mon avis :

 

Voilà un excellent film, sombre, poisseux, sanglant, douloureux et c'est le cas de le dire ! Dans ce film, nous suivons une jeune femme qui emménage dans une nouvelle maison avec son père Steve et sa belle-mère. La belle-mère en question, prénommé Julia trompait son mari avec Frank, le frère de Steve, disparu quelques jours plus tôt. En se blessant lors du déménagement, Steve fait tomber du sang sur le sol, ce qui permet à un Frank méconnaissable et sanguinolant, mourrant, de refaire surface de l'enfer dans lequel il était prisonnier. Julia, pour sauver son amant, va devoir lui apporter du sang en trtès grande quantité afin qu'il recouvre son aspect originel. Pour cela, elle va séduire et tuer des hommes, mais Kristy va s'en apercevoir.

 

Ce film est très sombre, et bien que l'on assiste au déménagement d'une famille soudée et heureuse (du moins pour le père et sa fille), nous constatons que certains secrets sont enfouis, tels qu'une tromperie au sein de la famille, de la femme de Steve avec le frère de ce dernier, toxicomane. Le film repose sur un mondeparallèle, appelé Hellraiser, peuplé de monstres, anciens êtres humains qui convoitaient la boîte dont Frank fait l'acquisition au début du film. Ce monde est surtout basé sur la souffrance, mais une souffrance un peu spéciale étant donné qu'elle mène ses prisonniers à un plaisir sexuel sans nom.

Hellraiser

 

 

Le film s'inspire donc en très grande partie du milieu du sadomasochisme, où plaisir et douleur ne font qu'un. La boîte n'est que promesses d'un plaisir infini et sans limite de temps, mais quiconque osera l'ouvrir devra supporter les tourments d'une torture atroce. Chaînes, crochets, peau arrachée, corps transpercés, tout est bon pour allier plaisir et souffrance dans un monde où les habitants sont immortels.

 

Les personnages sont précis, et on parvient aisément à les cerner. Frank est un toxicomane profiteur et fourbe, Steve un père aimant et loyal envers sa fille, Kristy une jeune fille pleine de vie et d'amour pour son père mais n'appréciant pas particulièrement sa belle-mère, Julia, qui est une menteuse et qui joue double-jeu avec tout le monde, sauf Frank, son véritable amour.

Les liens très forts qui unissent ces quatre personnages tissent le lien principal du film sans se défaire tout au long de l'histoire. Ce coup de maître est dû à Clive Barker, réalisateur du film mais aussi auteur de l'ouvrage dont il est tiré. Les Cénobites, monstres impitoyables vivant dans l'Hellraiser, sont impressionnants physiquement et laissent sans voix quant à leur cruauté. Les maquillages sont superbes, de l'apparence décharnée de Frank aux cénobites, en passant bien sûr par le mode d'horreur dans lequel ils vivent.

 

J'ai donc eu l'occasion de voir cet excellent film que je conseille à tout amateur de film d'horreur qui se respecte, cette oeuvre fait partie des classiques de l'horreur à avoir vu au moins une fois dans sa vie. A voir absolument !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.