Carrie

Carrie - Brian de Palma

carrie.jpeg

 

 

Synopsis :

 

Adaptée d'un roman de Stephen King et sur un scénario de Lawrence D. Cohen, Carrie est l'histoire d'une jeune fille qui a des pouvoirs de télékinésie qui lui permettent de faire bouger les objets par la seule force de son esprit.

Tenue à l'écart et victime des jeux de ses camarades de classe, la vangeance de Carrie est au coeur de ce film d'horreur stylé et haletant.

 

Mon avis :

 

Ce film est bien entendu un classique du cinéma, et j'ai donc voulu le regarder pour m'en faire mon propre avis. J'ai apprécié ce film, j'estime que la personnalité de Carrie est bien développée, cette jeune fille timide, renfermée et moquée est réaliste et j'ai lu que pour en arriver à ce résultat, Sissy Spacek s'est isolée de toute l'équipe pendant tout le tournage pour leur être un peu étrangère et donner cette impression de différence entre elle et ses camarades.

Le film passe donc un certain moment à expliquer la personnalité de Carrie, mais aussi ce pourquoi elle est si mal dans sa peau. Les personnages de ses camarades de classe, celui de sa mère sont particulièrement atroces et personnellement, je comprends qu'une jeune fille puisse être totalement déroutée et traumatisée si elle vivait les mêmes expériences. J'ai aussi beaucoup apprécié la scène culte du bal où Brian de Palma fait en sorte que la tension soit palpable, on prie pour que ce qui doit arriver n'arrive pas, et on se prend en compassion, si ce n'est en amitié avec Carrie. Si bien que sa vengeance au final est aussi la nôtre, et la façon dont elle est filmée, de façon à ce que l'on se sente oppressé et que cette fois-ci on se mette dans la peau de ses victimes, nous rend à la fois empathiques envers Carrie mais nous provoque aussi un peu de pitié pour tous ces adolescents qui ne savaient pas vraiment à quel point ils pouvaient faire du mal, en particulier le personnage que joue John Travolta qui est somme toute très naïf et qui en essayant de plaire à tout le monde finit par être une des personnes qui fait le plus souffrir Carrie, tout comme sa professeure Miss Collins (Betty Buckley) dont un seul rire suffit à briser Carrie.

Un film à voir une fois de plus, d'abord parce c'est un film culte, mais aussi parce que c'est une leçon de vie, une façon de dire "Ne faites pas ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse". Avec Carrie, c'est chose faite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.