Tueurs-nés

Tueurs-nés - Oliver Stone

Tueurs

 

Synopsis :

 

Mickey et Mallory sont deux jeunes amants perturbés se servant des médias pour mettre en avant leurs nombreux meurtres.

 

Mon avis :

 

Aucun doute, ce film est un véritable coup de poing. Choquant, dérangeant, violent, amusant aussi parfois, tous les sentiments y passent dans des scènes parfois au mauvais goût clairement assumé.

Parlons d'abord des défauts de ce film, car il y en a certainement moins que des qualités : premièrement, le scénario qui est un peu faible, deux personnages que l'on apprend plus ou moins à connaître au fil de l'histoire se rencontrent, cellent cette dernière sur un carnage puis continuent sur leur lancée en laissant toujours un survivant afin qu'il puisse raconter ce qu'il a vécu aux médias. Rien de bien original donc, mais la façon dont le tout a été filmé change totalement la donne.

 

Les points forts du film sont, du coup, la façon de filmer très originale parfois, les acteurs grandioses dans leur folie, de vrais acteurs de leurs meurtres, jouant presque la comédie pendant qu'ils tuent sans la moindre gêne. Tous les personnages, du couple en question au journaliste en passant par le directeur de la prison sont exagérés, ils crient, sont violents, n'ont aucune compassion, aucune conscience de leurs actes, et agissent sans réfléchir.

 

Je donne une mention spéciale aux scènes évoquant l'enfance de Mallory. L'histoire racontant son enfance est filmée sous forme de sitcom, avec des rires pré-enregistrés et des personnages exagérés, surjoués. Mais sous cette apparence exagérée se disent des propos absolument atroces, qui mettent aussitôt mal à l'aise. Par exemple, entendre le père dire des atrocités, prononcer des paroles dramatiques à sa fille (je ne dis pas lesquelles pour ne pas gâcher la vision du film) sur fond de faux rires idiots met vraiment mal à l'aise, et cette scène est surement celle qui m'a fait le moins rire, c'est pour dire...

 

Tueurs nés est donc un très bon film, tout est dans l'exagération, tout y est surjoué, amené si loin que cela en devient grotesque, mais c'est l'ingrédient miracle de ce film qui en fait ce qu'il est.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.